Publicités

Cameroun – Réaction/Nicolas Nzoyoum (Ambassadeur du Cameroun en Centrafrique): «Je n’ai rien à voir avec ces montants allégués»

Le chef de la diplomatie camerounaise en République Centrafricaine se défend des accusations de pots de vins formulées à son encontre par le patron du groupe L’Anecdote, Jean-Pierre Amougou Belinga, dans une conversation téléphonique qui a fuité sur les réseaux sociaux.

Il circule sur la toile depuis 24 heures une conversation téléphonique privée entre l’Ambassadeur du Cameroun en République Centrafricaine (RCA), et le président directeur général du groupe L’AnecdoteJean-Pierre Amougou Belinga.

Les deux personnes parlent d’une affaire de gros sous qui a visiblement mal tourné, et des chiffres mirobolants sont évoqués, dont 400 millions Francs CFA qu’auraient perçus l’Ambassadeur, en complicité avec un certain Kwemo

Dans l’audio, l’homme d’affaires va jusqu’à proférer des menaces au diplomate, non sans procéder par chantage.

Nos confrères de Afrik-inform.com ont eu un entretien téléphonique avec l’Ambassadeur ce mercredi 8 juillet 2020, qui apporte des clarifications sur cette affaire et se défile des accusations formulées contre lui. 

[Réaction de L’ambassadeur du Cameroun en RCA au sujet du l’échange audio en circulation entre lui et Amougou Belinga]

«J’ai souri en découvrant cet échange sur les réseaux sociaux. C’est triste que des personnalités arrivent à ce jeu. réécoutez bien, dans l’échange il dit avoir remis de l’argent au ministre de finance de la RCA et à M. Joël Kwemo qui a dirigé son entreprise Vision4 ici en RCA avant d’être limogé. M. Kwemo est en ce moment conseiller à la présidence de la république de RCA, rien avoir avec Alain Kwemo qui a publié sur Facebook cette nuit. Je n’ai rien à voir avec ces montants allégués. Remarquez que dans l’audio il ne m’a pas laissé parler. Ce monsieur reste offusqué du fait que je n’etais pas venu à l’ouverture de son entreprise ici. En réalité je n’avais pas reçus d’invitation. Je suis le représentant du Cameroun en RCA, donc une personne occupée. Je ne cours pas vers des événements. Concernant l’histoire du jet Privé; oui une fois ici, puisque je l’avais reçu à mon domicile, mon épouse devait se rendre au Cameroun et je lui ai demandé s’il était possible de la laisser à Yaoundé. Le reste est l’expression de l’aigreur ayant des fondements que j’ignore.»

SE. Nicolas Nzoyoum
Ambassadeur du Cameroun en RCA recus au téléphone par Afrik-Inform.com.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :