Publicités

Cameroun – Réaction/Hilaire Kamga (membre du cadre citoyen de concertation): «Si le préfet ne demande pas pardon au roi Sokoudjou, on le contraindra à le faire par les juridictions»

La mise en garde du préfet des Haut-plateaux au Roi des Bamendjou a toujours du mal à être acceptée.

Le bras de fer entre sa majesté Jean Rameau Sokoudjou et le préfet des Hauts-Plateaux, dans la région de l’Ouest, n’est pas terminé. La mise en garde du chef de terre, Ousmanou Yampen au Roi des Bamendjou, pour avoir reçu dans sa résidence des personnalités politiques, a été très mal percue par ce dernier. 

Le chef traditionnel, par le biais de ses avocats, a répliqué en demandant à l’autorité administrative de retirer sa mise en garde et un  «dédommagement symbolique». Réaction appuyée par l’un des membres du Cadre citoyen de concertation, Hilaire Kamga, sur les antennes de Canal 2 international. 

 «Il était tout à fait normal que le Roi Sokoudjou fasse valoir devant les juridictions ses droits violés.Donc une plainte contre le préfet était dûment attendue. Parce que nous sommes dans un état de droit, le préfet n’a pas le droit de dire qui peut être reçu par le roi dans sa résidence privée».

 «La moindre des choses qu’on puisse attendre du préfet c’est de venir demander pardon au roi par les voies qu’il pourra choisir lui-même. Mais s’il ne le fait pas, on le contraindra par les juridictions camerounaises». 

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :