Publicités

Cameroun – Procédure judiciaire: Le journaliste Ernest Obama est libre !

L’ancien Directeur général de Vision4 a recouvré la liberté dans la soirée du jeudi 25 juin 2020, sur la demande de son employeur, Jean-Pierre Amougou Belinga. Lequel n’abandonne pas les poursuites contre lui.

Le journaliste Ernest Obama était en passe d’amorcer sa huitième nuit dans les geôles du Secrétariat d’Etat à la Défense (SED), ce jeudi 25 juin 2020, mais a bénéficié d’un geste magnanime de son employeur, Jean-Pierre Amougou Belinga, qui l’a fait arrêtrer le 18 juin 2020, pour des raisons de malversations financières, entre autres. 

L’annonce faite dans la mi-journée par le lanceur d’alertes Boris Bertolt s’est confirmée dans la soirée. Sur des photos publiées par ce dernier sur son compte Facebook, on peut apercevoir l’ancien journaliste de Ariane TV, dans une chemise immaculée, enfouit dans un jeans noir et coiffé d’une casquette orange, pris en étreinte par ses proches. Ils célèbrent la remise en liberté du journaliste, à la demande du patron de la chaîne de télévision privée.

Ernest Obama au soir de sa libération                                       (c) Boris Bertolt

D’après Boris Bertolt fervant opposant au pouvoir en place au Cameroun, la mise sous mandat de dépôt d’Ernest Obama à la prison Centrale de Kondengui était presque actée, mais grâce à l’entregent de certains hauts commis de l’Etat, Amougou Belinga a accepté, contre mauvaise fortune bon cœur, d’ordonner la libération de son ancien Directeur général. Pour autant, il n’abandonne pas les poursuites contre lui.

Dans la journée de jeudi, le Réseau des Droits humains en Afrique Centrale (REDHAC) a condamné l’arrestation et la détention arbitraire du journaliste, et a exigé sa libération sans conditions. 

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :