Publicités

Cameroun – Parlement: L’Assemblée Nationale valorise désormais la médecine traditionnelle de la stigmatisation et de la marginalisation.

Une concertation à cet effet s’est tenue ce 25 juin 2020, au palais des Congrès de Yaoundé.

En cette période de crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, la médecine traditionnelle a le vent en poupe au Cameroun. Il ne se passe pas une journée sans qu’un praticien de cette médecine ne propose un traitement pour soigner cette maladie.

Seulement, la médecine traditionnelle suscite de vives controverses depuis de nombreuses années. Pour taire les critiques, la chambre basse du Parlement Camerounais a organisé ce 25 juin 2020, au palais des Congrès de Yaoundé, un séminaire sur la valorisation de la médecine traditionnelle.

L’objectif de la rencontre était «de susciter du gouvernement la modernisation, la codification, l’amélioration et la valorisation de la médecine traditionnelle camerounaise, ait un écho favorable tant au sein de l’Assemblée nationale, du gouvernement que de la société civile et de tous les acteurs du secteur», renseigne le quotidien Le Messager dans son édition du 26 juin 2020.

«La représentation nationale, à travers les élus du peuple doit impulser et accompagner cette mutation, cette dynamique qu’on appelle de tous nos vœux…plus de 95% des médicaments sont importés. Des études menées ont révélé qu’environ 80% des populations des pays en développement font appel la médecine traditionnelle pour de soins de santé primaire», a indiqué le président de l’Assemblée Nationale, Cavaye Yéguié Djibril, lors de l’ouverture des travaux.

Pour le PAN, «il est grand temps de sortir la médecine traditionnelle de la stigmatisation et de la marginalisation pour en faire un complément essentiel et déterminant à l’offre de santé classique».

D’après le journal, il ne s’agissait pas de  crédibiliser les inventions et autres découvertes thérapeutiques de la médecine traditionnelle, «mais davantage d’être informé sur l’opportunité d’encadrement de l’expertise en matière de médecine dite traditionnelle, laquelle médicine prend son ancrage dans les valeurs traditionnelles et dans le riche et diversifié trésor de plantes ancestrales».

L’archevêque métropolitain de la ville de Douala, Mgr Samuel Kleda, invité vedette de cette rencontre, «a insisté à cet effet sur la nécessité de former les tradipraticiens à la maîtrise des plantes. Ainsi le manque de formation, l’absence de fabrication des consommables et autres intrants pharmaceutiques au Cameroun sont autant de freins à l’essor de l’épanouissement dudit secteur à terme».

Les ministres de la Santé Publique et de la Recherche Scientifique et de l’Innovation ont pris la parole du côté gouvernemental «pour dire la bonne volonté de l’équipe Dion Ngute d’œuvrer dans le sens de mettre la médecine traditionnelle dans le bon sens de son développement», peut-on lire.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

Cameroun – Messages haineux sur les réseaux sociaux: Facebook supprime plusieurs groupes, dont ‘‘Le Cameroun C’est le Cameroun’’Cameroun – Messages haineux sur les réseaux sociaux: Facebook supprime plusieurs groupes, dont ‘‘Le Cameroun C’est le Cameroun’’

La sanction, apprend-on, a été prise à la demande du gouvernement camerounais. Les membres du Forum ‘‘Le Cameroun C’est Le Cameroun’’ (LCCLC), créé sur FACEBOOK, ne pourront plus échanger sur cet espace. C’est

%d blogueurs aiment cette page :