Publicités

Cameroun – Opération Epervier: L’épouse de Mebe Ngo’o poursuivie pour le détournement présumé de 10,2 milliards de FCFA

Elle est accusée de complicité de détournement de deniers publics et de blanchiment de capitaux.

Le juge en charge de l’instruction de l’affaire de l’ancien ministre de la Défense, Edgard Alain Mebe Ngo’o, au Tribunal Criminel Spécial (TCS) a récemment dévoilé les charges qui pèsent contre les différents mis en cause.

Plusieurs chefs d’accusation ont été retenues contre l’ancien ministre de la Défense, incarcéré à la prison de Yaoundé-Kondengui depuis le 8 mars 2018.

Il est notamment poursuivi, énumère l’hebdomadaire Kalara paru le 8 septembre 2020, pour détournement présumé de deniers publics d’une valeur de 20. 374 547 085 FCFA; violation des dispositions du décret N02004/275 du 24 septembre 2004 portant Code des marchés publics dans la procédure de passation de plusieurs marchés de fournitures de matériels, équipements et prestations militaires avec la société chinoise Poly Technologies INC, ayant causé à l’Etat un préjudice de  196,8 milliards de FCFA; corruption; prise d’intérêt dans un acte et blanchiment aggravé de capitaux d’un montant de 20 milliards de FCFA.

Des infractions similaires ont été retenues contre les quatre coaccusés de l’ancien ministre. Son épouse, Mme Bernadette Minla Nkoulou Mebe Ngo’o, est poursuivie pour le détournement présumé de deniers publics à hauteur de 5 237 373 775 FCFA; complicité de corruption et blanchiment de capitaux pour un montant de 5 milliards de FCFA. Elle est écrouée en prison depuis le 11 mars 2018. Ces dernières semaines, la presse l’a annoncée assez souffrante.

L’ex-dirigeant de banque, Victor Emmanuel Menye pour sa part, devra répondre des accusations de complicité de détournement de derniers publics de 18. 699 567 085 FCFA et la complicité de blanchiment aggravé de capitaux publics de près de 20 milliards de FCFA.

Le colonel Ghislain Victor Mboutou Elle est appelé à s’expliquer sur un supposé détournement de 14 400 300 582 FCFA ainsi que la corruption et blanchiment de capitaux de près de 5 milliards de FCFA.

Enfin, l’inspecteur du trésor Maxime Mbangué répondra des faits supposés de complicité de détournement de 6 974 266 503 FCFA; corruption et blanchiment aggravé de capitaux d’une valeur de près de 5 milliards de FCFA.

Tous ont été renvoyés en jugement et le procès devant le TCS, devrait s’ouvrir dans les prochaines semaines.

Publicités
Étiquettes : ,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :