Publicités

Cameroun – Mise au point: La CRTV justifie la déprogrammation de Cabral Libii sur le plateau de «Scènes de presse»

Selon la chaine publique, cette mesure est liée en priorité à la pandémie de Coronavirus, qui commande une restriction numérique du nombre d’invités sur le plateau.

En substance, dans un communiqué rendu public ce lundi 13 juillet 2020 par la Cameroon Radio Television (CRTV), l’honorable Cabral Libii, par ailleurs président du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (PCRN), n’a pas été censuré par la chaine. Le député du Nyong et Kellé (Centre), invité le dimanche 12 juillet 2020 du programme « Scènes de Presse », a été décommandé dans la journée, et a exprimé son indignation à travers un message sur sa page Facebook.

La Division de la Communication et de la Coopération s’est sentie dans l’obligation de réagir, après l’enflure qu’a prise cette affaire sur la toile. Dans sa mise au point, la chaine à capitaux publics précise que « l’émission *Scènes de Presse* a, depuis la survenance du COVID-19, pris l’option de privilégier l’explication au débat, accueillant donc un seul invité, et un journaliste discutant sur le plateau pour approfondir les explications de l’invité », lit-on dans la note signée d’Odile Mballa.

Par conséquent, la CRTV a préféré un autre parlementaire qui avait été invité à l’émission, à Cabral Libii. Il s’agit de l’honorable Henri Louis Ngantcha, député du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), et par ailleurs président du Réseau des parlementaires de la Diaspora, pour discuter du thème : « Cameroun, quelle place pour la diaspora ? ».

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :