Publicités

Cameroun – Messages haineux sur les réseaux sociaux: Facebook supprime plusieurs groupes, dont ‘‘Le Cameroun C’est le Cameroun’’

La sanction, apprend-on, a été prise à la demande du gouvernement camerounais.

Les membres du Forum ‘‘Le Cameroun C’est Le Cameroun’’ (LCCLC), créé sur FACEBOOK, ne pourront plus échanger sur cet espace. C’est que,  les administrateurs du réseau social fondé par l’américain Mark Zuckerberg ont décidé de supprimer ce groupe, en raison des propos jugés haineux qui y sont véhiculés.

Une information communiquée par Mathieu Youbi, le créateur de LCCLC et militant du MRC, le parti de l’opposant Maurice Kamto. «FACEBOOK m’informe qu’à la demande du gouvernement camerounais, ils vont devoir fermer  TEMPORAIREMENT mon forum LCCLC qui selon eux  » sali l’image du Cameroun et porte atteinte aux efforts de modernisation  de l’Etat en construction ». De nombreux activistes pro changement se verront bloqués de FACEBOOK dans les jours qui viennent», a-t-il posté sur sa page Facebook.

Il dénonce une atteinte à la liberté d’expression, mais prévient qu’il ne fera pas de réclamation. «Ce qui est forcément une atteinte à notre droit d’expression. On comprend pourquoi une équipe de Facebook a séjourné au Cameroun au frais du contribuable. Je ne vais pas me plaindre car j’ai intégré que le régime a fait ce qu’il fait de mieux et qui est son bilan: La répression», indique M. Youbi.

Cameroon-Info.Net a appris que d’autres forums ont été fermés pour les mêmes raisons. Notamment ‘‘Le Cameroun C’est le Cameroun Droit de Réponse’’ (LCCLC-DR) ou encore ‘‘Parle Que Beti’’.

Le gouvernement camerounais est engagé depuis des mois dans une opération de lutte contre le tribalisme et les propos haineux, notamment sur les réseaux sociaux. En décembre 2019, le Président Paul Biya a promulgué une loi qui réprime ces dérives. Mais rien ou presque ne semble avoir changé depuis huit mois. Une situation parfois entretenue par certaines autorités.  

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :