Publicités

CAMEROUN : MAURICE ET JULIE KAMTO S’HABILLENT NOIR ET PLEURENT LES ÉCOLIERS MASSACRÉS À KUMBA

Dans une déclaration rendue publique le 27 octobre, Maurice Kamto, le leader du MRC , a « condamné avec la dernière énergie ces actes odieux, barbares et inacceptables, perpétrés par des personnes inhumaines, contre des écoliers sans défense ».

L’opposant, à cet effet,  « demandait l’ouverture d’une enquête internationale indépendante sur ces atrocités, suivie des poursuites judiciaires et des condamnations à des peines lourdes contre leurs auteurs ».

L’homme politique appelait par ailleurs tous les camerounais, sans considération de chapelles politiques ou religieuses, à faire ensemble de la journée de ce Jeudi, 29 octobre 2020, une journée de DEUIL NATIONAL.

L’avocat-politicien a tenu à prêcher la leçon par l’exemple. Sur un cliché publié ses  comptes Facebook et Twitter, l’on peu voir Maurice et Julie Kamto, tous de noir vêtus, signe du deuil national en mémoire de ces jeune élèves arrachés brutalement à la vie.

Maurice Kamto, dans sa déclaration, a  réitéré une fois de plus, les mesures d’urgence pour juguler le crise anglophone :

1) Un cessez le feu immédiat accepté tant par le gouvernement que les groupes séparatistes armés.

2) La mise sur pied d’une commission d’enquête internationale indépendante pour faire toute la lumière sur tous les crimes commis au NOSO depuis le déclenchement de la crise anglophone, à commencer par la tragédie de KUMBA.

3) L’ouverture d’un véritable dialogue inclusif avec la facilitation des partenaires internationaux.

4) La libération de toutes les personnes arrêtées dans le cadre de la crise anglophone. La mise sur pied de ces mesures est d’autant plus urgente qu’aucune armée ne peut l’emporter dans une guerre civile asymétrique sans décimer la population civile innocente, et donc sans commettre des atrocités que ne peut se permettre aucun gouvernement responsable.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :