Publicités

Cameroun – Marches du 22 septembre 2020: Des experts indépendants de l’ONU exigent la levée d’assignation à résidence de Maurice Kamto

Ils indiquent que cet acte est susceptible de constituer une privation de liberté, en violation de ses droits à la liberté de réunion pacifique et d’association, ainsi que de la liberté et à la sécurité de sa personne. Les quatorze experts demandent par ailleurs au régime de Yaoundé de libérer les manifestants arrêtés dans le cadre de ces manifestations.

Un groupe de quatorze experts indépendants de l’Organisation des Nations-Unies (ONU), spécialisés dans la défense des droits de l’homme, se sont réunis le lundi 12 octobre 2020, et se sont penchés sur le climat socio-politique qui règne actuellement au Cameroun. Ils se sont prononcés précisément sur les marches pacifiques organisées le 22 septembre 2020 par les Forces pour le changement, la paix et la démocratie au Cameroun, à l’initiative du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC). Lesquelles se sont conclues par l’arrestation de plus de 500 manifestants à travers le pays, et l’assignation à résidence de Maurice Kamto, le leader du MRC.

Les experts de l’ONU exigent du régime de Yaoundé, qu’il lève cette mesure contre le candidat arrivé deuxième à l’élection présidentielle de 2018, laquelle est susceptible de constituer «une privation de liberté, en violation de ses droits à la liberté de réunion pacifique et d’association, ainsi que de la liberté et à la sécurité de sa personne», ont-ils déclaré.

«Nous avons déjà fait part de nos préoccupations à l’État et nous rappelons au Cameroun qu’en vertu du droit international, tout individu a le droit d’organiser et de participer à des réunions pacifiques, de s’associer avec d’autres et de prendre part à la conduite de la vie publique. Aucun de ces actes n’est un crime, et le Cameroun devrait célébrer et accepter la dissidence, car une véritable démocratie prend en compte les demandes de la population au lieu de les réprimer», ont-ils ajouté.

Ces défenseurs des droits de l’homme ont également dénoncé l’arrestation et le traitement infligé aux manifestants, ainsi que des journalistes lors des événements du 22 septembre 2020, estimant que «c‘est vraiment inacceptable» car, «l’interdiction de la torture et de toute forme de traitement cruel, inhumain ou dégradant est absolue en vertu du droit international des droits de l’homme, et ne peut être justifiée», renchérissent-ils.

Ils préconisent par ailleurs à l’Etat central d’éviter «toute action susceptible d’alimenter de nouvelles tensions sociales», en soulignant que «les voix du peuple et de ses représentants doivent être pleinement prises en compte», ont-ils déclaré.

Ces experts de l’ONU sont: Clément Nyaletsossi Voule, Rapporteur spécial sur les droits à la liberté de réunion pacifique et à la liberté d’association ; Irene Khan, Rapporteure spéciale sur la promotion et la protection du droit à la liberté d’opinion et d’expression; Agnès Callamard, Rapporteure spéciale sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires; Fionnuala Ní Aoláin, Rapporteure spéciale sur la promotion et la protection des droits de l’homme et des libertés fondamentales dans la lutte antiterroriste; Nils Melzer, Rapporteur spécial sur la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants ; Leigh Toomey (Président-Rapporteur), Elina Steinerte (Vice-présidente), José Guevara Bermúdez et Seong-Phil Hong, membres du Groupe de travail sur la détention arbitraire ; Tae-Ung Baik (Président-Rapporteur), Henrikas Mickevičius (Vice-Président-Rapporteur), Bernard DuhaimeHouria Es-Slami, et Luciano Hazan, membres du Groupe de travail sur les disparitions forcées ou involontaires.

Une note au bas de cette déclaration des experts renseignent sur leurs prérogatives au sein du système des Nations-Unies. Ils font en effet partie de ce qu’on appelle les procédures spéciales du Conseil des droits de l’homme. Ils travaillent bénévolement; ils n’appartiennent pas au personnel de l’ONU et ne perçoivent pas de salaire pour leur travail. Ils sont indépendants de tout gouvernement ou de toute organisation et exercent leurs fonctions à titre individuel.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :