Publicités

Cameroun – Marches du 22 septembre 2020: A Paris, sécurité renforcée autour de la résidence de l’ambassadeur du Cameroun après un assaut de la BAS

Plusieurs activistes camerounais, installés dans la capitale française, ont placardé des affiches hostiles au pouvoir de Yaoundé dans la nuit du 21 au 22 septembre 2020.

Sur demande de André Magnus Ekoumou, le chef de la mission diplomatique du Cameroun en France, la résidence de l’ambassadeur de notre pays à Paris a fait l’objet d’un renforcement du dispositif sécuritaire.

«A la requête du nouvel ambassadeur du Cameroun à Paris, André Magnus Ekoumou, ancien conseiller diplomatique de Paul Biya, la police française a établi un important corridor de sécurité et se tient prête à intervenir».

Ce déploiement spécial intervient quelques heures après un envahissement de la résidence du diplomate camerounais par plusieurs militants se réclamant de la BAS, la Brigade Anti-Sardinards. Cette association d’activistes camerounais vivant en Europe a été créée à l’occasion de la présidentielle de 2018 et se caractérise essentiellement par des actions hostiles au pouvoir de Yaoundé.

Ils ont pris d’assaut la résidence de l’ambassadeur et y ont placardé des messages menaçant à l’endroit des autorités camerounaises. L’un des messages mettait en garde contre toute répression des citoyens qui répondraient à l’appel lancé par Maurice Kamto pour les «marches pacifiques» de ce 22 septembre 2020.

 

En poste depuis quelques semaines seulement, S.E Magnus Ekoumou s’est pourtant montré ouvert vis-à-vis des militants de la BAS. A chaque déclaration à la presse, il ne manque pas de souligner que sa mission première est de rassembler tous les Camerounais vivant sur le territoire français.

Publicités
Étiquettes : ,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :