Publicités

Cameroun – Lutte contre le banditisme: 14 présumés délinquants interpellés après des scènes d’agressions urbaines à Douala

L’annonce est du préfet du Wouri qui promet la fermeté de la loi à ces hors-la-loi.

Quatorze présumés délinquants interpellés. C’est le nombre dévoilé le 9 octobre 2020 par le préfet du Wouri, Benjamin Mboutou. Sa sortie intervient après que des bandes de délinquants communément appelés «microbes», armés de machettes, couteaux, gourdins, ont agressé, dans la soirée du 8 octobre 2020, commerçants, clients et passants au carrefour Ndokoti et aux quartiers Cité Sic, Ange-Raphaël…dans les arrondissements de Douala 3e et Douala 5e.

Des scènes de vengeance urbaine, apprend-on, qui ont semé la panique dans la capitale économique ce soir-là. D’après des témoignages, ces délinquants entendaient par leur acte, venger l’un des leurs lynché par des jeunes au quartier Ndokoti. Une opération de vengeance communément appelée «retour». Ils ont agressé et dépouillé des usagers attaquant au passage ceux qu’ils considéraient comme bourreaux de leur ami. Pris de court, les forces de l’ordre sont promptement intervenues pour ramener le calme.

Au terme des interpellations, le préfet du Wouri est ferme. «Les malfaiteurs feront face à la rigueur de la loi», a menacé Benjamin Mboutou, qui promet de prendre des «mesures de garde à vue si ça traine au niveau des enquêtes pour que d’ici demain (ce 10 octobre 2020), ils aillent en prison». Le préfet du Wouri s’insurge contre le phénomène de «retour» qu’il juge inexplicable dans une société «policée». Il promet à ces délinquants, sous le coup de la drogue, des lendemains difficiles à Douala.

Rappelons que ce n’est pas la première fois que ces hors-la-loi sèment la terreur dans la capitale économique. En novembre 2019, ces «microbes» avaient semé la panique au quartier New-Bell, après la mort d’un des leurs. Ils avaient vandalisé les commerces, agressé des populations et arraché leurs biens, au point qu’il a fallu plusieurs descentes musclées du gouverneur de la région et des forces de l’ordre pour ramener le calme dans ce quartier.

 
Publicités
Étiquettes : ,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :