Publicités

CAMEROUN : LE CARDINAL CHRISTIAN EST LIBRE, MAIS LE FON DES NSO EST TOUJOURS AUX MAINS DES SÉPARATISTES

L’homme de Dieu vient d’être libéré, après avoir passé la nuit entre les mains de ses ravisseurs.

Le cardinal et archevêque émérite de Douala, Christian Tumi, a été libéré vendredi 6 novembre. Le prélat a été enlevé hier jeudi 5 novembre vers 18 heures, en compagnie de onze autres personnes parmi lesquelles Fon Sehm Mbinglo II, le chef traditionnel des  Nso.

La délégation avait été interceptée par des séparatistes ambazoniens au niveau de la commune de Baba, dans l’arrondissement de Babessi (département du Ngo-Ketunjia).

Les ravisseurs sont dirigés par un « général » des Ambazoniens, dont le nom de guerre est Chao Mao, un ancien pasteur entré en rébellion contre le pouvoir central de Yaoundé. Celui-ci semble reprocher au cardinal Tumi d’avoir soutenu la reprise des cours dans les écoles des régions anglophones, rapporte Jeune Afrique dans un article publié sur son site internet.

Plusieurs manifestations spontanées de fidèles chrétiens du département avaient débuté dans la matinée de vendredi 6 décembre, réclamant la libération du cardinal et du chef traditionnel des Nso.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :