Publicités

Cameroun – Jules Njawé: «Je n’épouse pas les combats de mon père dans leur entièreté. Je suis libre de sélectionner ceux des combats de Pius Njawé que je veux poursuivre»

Le fils aîné du fondateur du journal Le Messager a justifié dans une interview à ABK Radio sa proximité avec le régime Biya que n’appréciait pas son défunt père.

ABK Radio a saisi l’occasion de la commémoration du 10ème anniversaire de la mort de Pius Njawé le 13 Juillet 2020 pour convier son fils aîné Jules Njawé dans ses studios, à Douala. L’invité d’ «Assako Talk» s’est entendu rappeler qu’il a décerné il y a quelques années un prix de la paix à Paul Biya que son père a pourtant combattu jusqu’à sa mort. Voici ce qu’il a répondu: «Jules Njawé, c’est Jules Njawé,.Pius Njawé, c’était Pius Njawé. Je n’épouse pas les combats de mon père dans leur entièreté. Je suis libre de sélectionner ceux des combats de Pius Njawé que je veux poursuivre. Nous sommes 8 enfants. Chaque enfant a sa mission. Chaque enfant est libre de choisir l’axe de  combat qu’il veut mener en  l’honneur de notre défunt père. J’ai estimé simplement, le fondateur étant décédé, que même s’il y avait bataille ou inimitié,  ça s’arrêtait avec la mort de celui-ci» 

Jules Njawé a défendu son choix en expliquant qu’il avait récompensé le chef de l’Etat pare qu’il avait eu la bonne idée de privilégier un règlement pacifique du différend entre le Cameroun et le Nigeria au niveau de la péninsule de Bakassi. Il estime qu’on lui a fait un mauvais procès à cette occasion et réitère qu’il est un homme «libre» et que la liberté était l’objet du combat de son père.   

Jules Njawé n’a jamais considéré son géniteur comme un homme politique. «Le père Njawé était un opposant d’opinion. Il n’a jamais été un opposant politique. Savez-vous qui a fait perdre au SDF les mairies que ce parti avait gagnées ? C’est Le Messager. Après 5 années de gestion Le Messager a fait 3 éditions-bilan de la gestion scabreuse des mairies par le SDF qui a perdu les élections suivantes. En ce moment-là on aurait que le RDPC avait acheté Pius Njawé. Non c’était un monsieur juste qui se battait pour des causes nobles», défend-il, fustigeant le «libertinage démocratique» de ceux qui d’après lui ont obtenu en 1992 du pouvoir plus que ce qu’ils lui avaient demandé en 1992.  

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

Cameroun – Résultats concours ENAM 2020: Le RDPC vole au secours du Directeur général, Bernard Soumbou Angoula, accusé de népotismeCameroun – Résultats concours ENAM 2020: Le RDPC vole au secours du Directeur général, Bernard Soumbou Angoula, accusé de népotisme

Sous la bannière du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais, les élites de la commune de Lembe-Yezoum, d’où est originaire le patron de l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature, estiment que

%d blogueurs aiment cette page :