Publicités

Cameroun – Insécurité: Un gang de malfrats sème la terreur à Yaoundé


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /homepages/32/d724696228/htdocs/clickandbuilds/ROSEMOONYNATUREETSANTE/wp-content/plugins/related-articles/related-articles.php on line 758
Depuis environ deux semaines, des malfrats multiplient les agressions au quartier Etoa-Meki, situé dans l’arrondissement de Yaoundé 1er.

Les populations du quartier Etoa-Meki, précisément aux encablures de l’Université Protestante d’Afrique Centrale (UPAC), ont perdu le sommeil depuis environ deux semaines. La raison, des malfrats multiplient les cambriolages et les agressions dans ce quartier de l’arrondissement de Yaoundé 1er   

«Ils sont entrés chez moi la nuit dernière. Ils m’ont chicoté et m’ont demandé de donner tout ce que j’ai comme argent à la maison. Je leur ai donné et ils ont emporté tout ce que j’avais comme appareils», confie une victime dans les colonnes du quotidien Le Messager édition du 15 juillet 2020.

Comme elle, une autre ne s’est pas encore remise du traumatisme qu’elle a subi lors de son agression. «Quand ils sont entrés chez moi, ils m’ont ligoté avec mes enfants avant de prendre tout ce qui était facilement transportable. Ils ont pris mes téléphones et ont demandé le code Orange money pour vider tout ce que j’y avais comme réserve. Je suis traumatisé parce que c’est terrible de vivre ce genre de situation surtout devant ses enfants», témoigne-t-elle.

Selon le journal, ces bandits encore non identifiés «annoncent même déjà leur passage à certains endroits». «L’autre jour pendant qu’ils volaient chez la voisine, il ont toqué à ma fenêtre pour me demander de me préparer parce que demain, ce sera mon tour», révèle une riveraine dans les colonnes du journal.

Face à cette situation, les populations ont décidé de prendre des  dispositions pour mettre la main sur ces hors-la-loi. L’ex-sportif, pratiquant de Judo, Maitre Valentin Manga, a décidé de parcourir les rues du quartier la nuit pour mettre la main sur ces malfrats. «Je ne dors pas toute la nuit. Je me ballade sur toute notre boucle routière afin d’attraper ces voyous qui mettent tout un quartier dans la panique», déclare-t-il.

Parallèlement à sa démarche, la doyenne d’âge du quartier a proposé que chaque riverain se dote d’un sifflet afin d’alerter la population en cas de situation dangereuse, précise le journal.

Pour l’instant, un suspect a été arrêté dans la nuit du 10 au 11 juillet 2020. Il a été remis à la police afin qu’elle puisse mener les enquêtes.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :