Publicités

Cameroun – Insécurité: Un conducteur de mototaxi dérobe l’arme de son frère officier de l’armée camerounaise et braque deux stations-service à Kribi (Sud)

Le braqueur, Evrard Edouma, a été arrêté et placé en garde à vue dans la nuit du 18 octobre 2020.

Le nommé Evrard Edouma, conducteur de mototaxi dans la ville balnéaire de Kribi au Sud Cameroun, a réussi à braquer deux stations-service de cette ville le 18 octobre 2020 en l’espace de dix minutes, avant d’être interpellé et gardé à vue au commissariat central de la ville. D’après le quotidien d’Etat Cameroon Tribune dans sa parution du 20 octobre 2020, c’est deux kilomètres qui séparent les deux stations victimes.

Notre confrère raconte qu’il était environ 22h30, quand le jeune braqueur est entré dans la boutique de la station-service du quartier Mokolo à Kribi. «Il regarde quelques produits puis, avance vers le comptoir comme s’il voulait un renseignement. Devant la caissière, il sort de son pantalon un pistolet automatique de marque Beretta Valco, qu’il pointe vers la poitrine de la dame en lui intimant l’ordre de garder le calme et de lui donner tout ce qu’elle possède dans la caisse. La jeune dame va obtempérer. Le braqueur prend son butin et sort de la boutique sans attirer l’attention des deux pompistes qui étaient dehors», lit-on.

Après cette première opération de moins de trois minutes, notre confrère relate qu’il a ensuite foncé à la station-service située en face de la plage de Ngoyé. Ainsi, «le scénario est le même. Sauf qu’ici, à la sortie de la boutique, des collègues moto-taximen le croisent, et le trouvent suspect. Les agents de la station-service alertent ces derniers…  La chasse à l’homme est immédiatement lancée par les conducteurs de mototaxi. Ceux-ci sont rejoints par les éléments du commissariat central de la ville de Kribi», peut-on lire.

Ne sachant pas utiliser l’arme, il sera arrêté et conduit au commissariat quelques minutes plus tard. De là, le jeune braqueur a «avoué aux enquêteurs qu’il a volé l’arme de son frère aîné, officier dans l’armée camerounaise», note le journal.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :