Publicités

Cameroun – Infrastructures Sportives: Péril sur le Centre d’Excellence de la CAF à Mbankomo (Centre)

L’infrastructure sportive jadis rayonnante, est aujourd’hui en piteux état.

Les reporters du quotidien national bilingue Cameroon Tribune, se sont rendus à Mbankomo,  sur le site où est implanté le Centre d’excellence de la Confédération Africaine de Football (CAF), pour confirmer ou infirmer de visu, les photographies témoignant de la déliquescence de cette infrastructure, abondamment relayées sur les réseaux sociaux, depuis quelques jours. 

Ce qu’ils ont vus les a laissés pantois. Le bel édifice, qui comprend 40 chambres de luxe, un restaurant, une salle de conférence, plusieurs bureaux,  trois terrains d’entrainement, une aire de jeu multiple pour le volleyball, le basketball et le handball, 35 chambres doubles et une piscine semi-olympique etc. n’est plus que l’ombre de celui qu’il fut.

«Quand vous marchez dans le centre, ce qui attire immédiatement l’attention, c’est l’herbe qui a envahi les allées et les terrains d’entrainement. Construit sur plusieurs hectares de terrain, le centre a l’allure d’une structure abandonnée. La plupart des installations sont en mauvais état et doivent absolument être réhabilitées», indiquent nos confrères de Cameroon Tribune.

A en croire le journal que dirige Marie Claire Nnana, cette situation est la conséquence du mauvais traitement salarial appliqué aux responsables de l’entretien de ce site. Ces derniers n’ont pas été payés depuis 7 mois.

Pour mémoire, le Centre d’excellence de Mbankomo est opérationnel depuis 2010. Comme d’autres centres du même genre construits par la CAF au Sénégal et en Ethiopie, il est géré par l’instance faitière du football africain. Selon les textes, l’institution panafricaine peut vendre les installations au pays d’accueil. Mais toutes les tentatives entreprises par le Cameroun pour acquérir ce joyau architectural ont échoué.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :