Publicités

Cameroun – Indignation: Les médecins s’offusquent de la baisse de leurs salaires et écrivent à Paul Biya

Dans une correspondance au Chef de l’Etat, ces professionnels de la santé disent leur stupéfaction suite à cette mesure, dans le contexte de crise sanitaire marqué par la pandémie de Coronavirus. Ils exigent par ailleurs que la coupe de 2 400 FCFA opérée sur leurs revenus soit restituée.

Les médecins fonctionnaires sont aux abois depuis quelques jours, en raison de l’amputation sur leurs salaires d’un montant de 2 400 FCFA, qui représentait la prime de «technicité agent technique».Une mesure unilatérale prise à l’envi  par le gouvernement, qui les met dans tous leurs états.

Non contents de cette situation, les médecins, sous la bannière du «Collectif des Médecins Indignés du Cameroun», ont transmis une lettre au Président de la République, Paul Biya, dans laquelle ils expriment leur stupéfaction, qu’une telle décision n’intervienne que dans un contexte marqué par la pandémie de Coronavirus, alors que les autorités appellent sans cesse à la mobilisation tous azimuts des personnels de santé pour tenter d’éradiquer la maladie.

Ils réclament par ailleurs que cette primée soit restituée, et que leurs salaires soient revalorisés, à la hauteur des efforts qu’ils déploient au quotidien depuis l’apparition de la pandémie au Cameroun.

 

La lettre des Médecins adressée à Paul Biya :

Mr le Président de la République,

Nous médecins fonctionnaires avons découvert avec stupeur une amputation de notre salaire d’une prime de 2400 FCFA.

Alors que nous sommes encore plongés dans la bataille contre la COVID-19 dans laquelle plusieurs de nos confrères ont perdu la vie, nous sommes stupéfaits par le moment choisi pour nous ponctionner notre salaire qui est l’un des plus faibles comparé aux autres pays africains de même niveau économique.

Excellence, Mr le Président de la République, nous nous attendions plutôt compte tenu des efforts consentis pour la lutte, à une revalorisation conséquente de ce salaire pour que les médecins puissent vivre dignement de leur métier et fournir en toute quiétude les soins adéquats aux populations en cette période de crise sanitaire. Tous les pays du monde ont procédé à une revalorisation pour encourager les professionnels de la santé. Pourquoi le Cameroun s’illustre plutôt par la persécution et la faible considération de ses soldats de la santé ?

Monsieur le Président de la République, vous avez fait de l’humanisation des soins votre cheval de bataille. Cela devrait passer par un traitement bienveillant des agents de la santé en plus du relèvement du plateau technique de nos formations hospitalières.

Nous réclamons en définitive que d’une part, cette prime amputée nous soit intégralement restituée et d’autre part une revalorisation salariale à la hauteur de nos longues années d’étude, de la complexité de notre mission et des efforts parfois surhumains que nous réalisons pour tenir bon face à cette crise sanitaire sans précédent.

Recevez monsieur le Président de la république, notre très haute et déférente considération.

Source : Le Jour n°3224 du mardi 28 juillet 2020

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :