Publicités

Cameroun – Genève: Sylvain Thevoz (auteur de la pétition contre Paul Biya): «La pétition pour déclarer Paul Biya persona non grata a été refusée par la droite… Mais l’écho politique a été important»

Le conseiller municipal de Genève a réagi au rejet de sa pétition par le Conseil du Canton de cette ville.

Le Conseil de Canton de Genève a rejeté, le 2 octobre 2020, la pétition initiée par l’homme politique Sylvain Thevoz, visant à déclarer Paul Biya persona non grata dans cette ville, la deuxième plus importante de Suisse. En votant largement contre ladite pétition (43 voix contre 27), le conseil a de fait, permis au Chef de l’Etat camerounais de poursuivre sereinement ses séjours au bord du Lac Léman.

A la suite de ce rejet, l’initiateur de la pétition a réagi à travers un tweet, publié le 3 octobre 2020. Sylvain Thevoz explique pourquoi son initiative a été rejetée et se réjouit de la portée de son action.

«La pétition pour déclarer Paul Biya persona non grata a été refusée par la droite qui n’a pas perçu l’intérêt pour Genève de condamner ces pratiques de vol et de recel de biens mal acquis. Mais l’écho politique a été important, et ces pratiques d’un autre temps condamnées», a écrit le conseiller municipal de Genève.

 

Son tweet a été retweeté par plusieurs activistes camerounais installés en Europe. Parmi eux, Matin Tajo qui a écrit: «Merci pour la clarification et la bonne information. Pour le reste, il met pied en Suisse, nous allons le traquer comme d´habitude. Il ira construire les hôpitaux, les hôtels au Cameroun. La suisse n´est pas sa maison et il doit arrêter d´y gaspiller l´argent des Camerounais…».

Il faut dire que l’actuel locataire du Palais d’Etoudi n’est pas allé en «court séjour privé» sur le vieux continent depuis 15 mois. Le dernier, qui remonte à fin juin – début juillet 2019, avait été perturbé par les activistes de la BAS (Brigade Anti-Sardinards), cette organisation composée de Camerounais hostiles au pouvoir de Yaoundé.

 
Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :