Publicités

Cameroun/France – Solidarité: Des Camerounais de France volent au secours de l’artiste Prince Aimé en détresse

Le journaliste et militant panafricaniste Abdelaziz Moundé a entrepris une série des démarches destinées à soutenir le chanteur auprès d’organisations regroupant des compatriotes.

Prince Aimé n’est pas seul. Certains de ses compatriotes résidant en France comme lui ont entendu son appel de détresse lancé le 22 juillet 2020 sur les réseaux sociaux. Le journaliste Abdelaziz Moundé indique dans post publié le 24 Juillet 2020 sur Facebook qu’il est tout de suite allé à la rencontre du chanteur handicapé pour le compte de la Maison des Camerounais de France-Centre Franco/Camerounais. « J’ai rencontré, en fin d’après-midi, dans le cadre du volet Solidarités du Programme Passerelles et Synergies de la Maison des Camerounais de France-Centre Franco/Camerounais, l’artiste Prince Aime, suite à sa vidéo d’appel à solidarité sur les réseaux sociaux », fait savoir le militant panafricaniste.

Il rapporte qu’il a parlé avec l’artiste en détresse du suivi de sa situation administrative des possibilités d’accompagnement avec les partenaires de l’association des paralysés et handicapés de France et enfin de l’appui technique des artistes, parrains de la MCF-CFC pour la réalisation d’un album.

Abdelaziz Moundé indique que pour ce qui concerne le premier point, un rendez-vous a été pris avec Me Félicité Zeifman, une avocate camerounaise, « pour une consultation et un accompagnement juridique relatif à son dossier en préfecture ». L’activiste pro-démocratie précise au sujet des deux autres points de sa conversation avec Prince Aimé, qu’ « après la Rencontre de ces organisations et artistes, un compte-rendu sera fait ».

En Europe depuis quatre ans, Prince Aimé confessait jeudi que rien ne marchait sur le plan professionnel depuis son arrivée. « Depuis 4 ans ma carrière s’est arrêtée. Je n’ai plus fait de single, je n’ai plus fait de disque. Je vous avais habitué à mes sonorités, à mes vidéos, à mes spectacles». Dépourvu de moyens financiers, il disait s’être résolu à rentrer au Cameroun pour se relancer. (…) j’ai décidé de rebrousser chemin vers mon pays d’origine, afin de pouvoir reprendre ma carrière musicale et redonner du plaisir à tous mes fans. Je demande donc à toute la diaspora camerounaise, de me soutenir pendant les derniers moments où je suis encore là…», souhaitait-il.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :