Publicités

Cameroun – FECAFOOT: Radié du football suite à un rapport financier accablant, l’ancien président Tombi A Roko obtient gain de cause en justice


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /homepages/32/d724696228/htdocs/clickandbuilds/ROSEMOONYNATUREETSANTE/wp-content/plugins/related-articles/related-articles.php on line 758
Le Tribunal de Grande Instance du Mfoundi a relevé des irrégularités dans le rapport du Cabinet Bekolo & partners qui a débouché sur la radiation de l’ex-patron de la FECAFOOT.

En juillet 2019, Tombi A Roko Sidiki a été radié à vie des activités du football par la Commission d’éthique de la Fédération Camerounaise de Football.

Une décision prise sur la base d’un rapport financier du Cabinet Bekolo & partners qui a imputé des malversations financières à l’ancien président de le FECAFOOT à hauteur de 1 milliard de FCFA.

Tombi avait porté l’affaire devant le Tribunal de Grande Instance du Mfoundi. La justice vient de lui donner gain de cause en jugeant qu’il y a des irrégularités dans le rapport du Cabinet Bekolo & partners; ouvrant ainsi la porte à la réhabilitation de celui qui a aussi été secrétaire général de l’instance qui gère le football au Cameroun.

Selon nos informations, après la décision de justice, tombée le 14 juillet 2020, Tombi A Roko envisage d’attaquer le Cabinet Bekolo & partners.

Pour mémoire, voici un extrait du communiqué de la FECAFOOT qui annonçait la sanction de Tombi à Roko:

Cas TOMBI A ROKO:

Coupable:

d’octroi de crédits non remboursés et autres avantages indus aux personnels et aux membres du Comité exécutif de la FECAFOOT;

de mise à disposition des fonds aux personnels et à certains individus pour des missions déterminées et à l’utilisation desquels aucun rapport n’a été produit;

de malversations dans la gestion des projets de construction des stades de Bafia, Sangmélima, Bamenda et Bangangté;

de transformation d’un don de 6000 ballons offerts par l’équipementier PUMA, en un achat de ballons d’un montant de 79 millions de FCFA prélevés dans les caisses de la FECAFOOT; de conflit d’intérêts dans le cas d’octroi de certains marchés;

d’usurpation de fonction, par la notification d’un marché après la prise de service du Comité de Normalisation.

En conséquence:

le suspend à vie de toute activité relative au football;

lui inflige une amende de dix (10) millions de FCFA;

lui impartit un délai de six (6) mois, à compter du 1er juillet 2019, pour s’acquitter de l’amende;

recommande au Président de la FECAFOOT de saisir les autorités judiciaires compétentes pour la réparation du préjudice subi;

informe les parties de ce qu’elles disposent d’un délai de dix (10) jours pour demander par écrit une décision motivée;

informe les parties de ce qu’elles disposent d’un délai de dix (10) jours pour faire appel devant la Chambre de Recours de la FECAFOOT;

met les dépens à la charge du mis en cause.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :