Publicités

Cameroun – Extrême-Nord: Plusieurs directeurs d’écoles ont détourné les frais d’examen de leurs élèves

Les 45 élèves concernés par cette situation ont bien failli rater leur examen du CEP.

Pour la session 2020, la région de l’Extrême-Nord a enregistré 45 050 candidats à l’examen du CEP (Certificat d’Etudes Primaires). Plus de 45 parmi eux ont bien failli ne pas composer. C’est que, les directeurs de leurs écoles respectives ont détourné leurs frais d’examen. Il s’agit notamment de la directrice de l’Ecole Publique de Doualare dans l’arrondissement de Maroua 2è et le directeur de l’Ecole Publique de Gazawa, dans l’arrondissement éponyme.

Face aux plaintes des élèves, appuyés par leurs parents, l’administration a dû prendre des mesures conservatoires en permettant aux candidats concernés de passer les épreuves. Interrogé par Equinoxe Radio, le délégué régional des Enseignements Secondaires explique ce qui s’est passé.

«Nous nous sommes rendus compte le jour de l’examen que certains élèves se sont présentés et ont fait savoir aux responsables de sous-centres d’examen que leurs noms ne figurent pas sur la liste des candidats. Conformément à la réglementation en vigueur, nous avons pris les dispositions pour permettre à ces élèves de concourir», indique Aminou Sanda Zoua.

Les autorités de la région, avec à leur tête le gouverneur Midjiyawa Bakari, ont instruit une enquête afin de sanctionner les coupables, ajoute le délégué régional.

Il faut noter que ce n’est pas la première fois que des responsables d’établissements sont pointés pour la distraction des frais d’examens de leurs élèves. Michel Ndokobaye, directeur de l’école primaire de Gazawa, est considéré comme un récidiviste dans ce domaine.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :