Publicités

Cameroun – Etat d’urgence dans les régions anglophones: Le ministre Atanga Nji dit non à la proposition de Cabral Libii

Le membre du gouvernement rétorque que le Cameroun n’a pas besoin de recourir à cette mesure pour venir à bout du terrorisme en zone anglophone.

Réagissant au massacre des enfants dans une école à Kumba, Cabral Libii, le député et président du PCRN, a proposé l’instauration de l’état d’urgence ou d’exception au Nord-Ouest et au Sud-Ouest, les deux régions anglophones théâtre d’un conflit particulièrement meurtrier depuis quatre ans.

L’article 9 (1) de la Constitution prévoit en effet  que «le Président de la République peut, lorsque les circonstances l’exigent, proclamer par décret, l’état d’urgence qui lui confère des pouvoirs spéciaux dans les conditions fixées par la loi.

L’alinéa 2 du même article dit que «le Président de la République peut, en cas de péril grave menaçant l’intégrité du territoire, la vie, l’indépendance ou les Institutions de la République, proclamer, par décret, l’état d’exception et prendre toutes mesures qu’il juge nécessaires. Il en informe la Nation par voie de message».

Pas nécessaire…

Invité le 1er novembre 2020 à ‘‘Scènes de presse’’, l’émission dominicale sur la CRTV télé, le ministre de l’Administration Territoriale a rejeté cette idée.

«Cabral Libii est un jeune politicien, c’est vrai il est libre de ses idées… Mais est-ce que la menace dans les deux régions peut conduire le Chef de l’Etat à décréter l’Etat d’urgence, je dis non ! Puisque nous avons combattu Boko Haram qui avait les chars, les armes de guerre, une milice mieux structurée, sans recourir à l’Etat d’urgence», a réagi Paul Atanga Nji.

«Il faut savoir que l’appréciation de la menace par les populations n’est pas la même que le Chef de l’Etat. Le Chef de l’Etat est le chef des armées, il reçoit les rapports chaque jour, ministre délégué à la Présidence en charge de la Défense, du Secrétaire d’Etat à la Gendarmerie, du Délégué Générale à la Sûreté Nationale, du directeur de la Recherche Extérieure, et des autres services spécialisés, y compris des autorités administratives. Et c’est sur la base de l’évaluation des rapports de sécurité que le Chef de l’Etat donne des orientations lorsque nous sommes confrontés à des défis sécuritaires. Il maîtrise parfaitement la situation», a expliqué le patron du commandement territorial.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

Cameroun – Collectivités territoriales: Le maire de Dschang (Ouest), Jacquis Kemleu, en guerre contre le désordre urbainCameroun – Collectivités territoriales: Le maire de Dschang (Ouest), Jacquis Kemleu, en guerre contre le désordre urbain

L’édile de la ville a annoncé une vaste campagne de démolition d’installations anarchiques sur des emprises publiques, et l’éradication d’épaves de véhicules qui édulcorent l’attrait de sa cité. C’est quasiment

%d blogueurs aiment cette page :