Publicités

Cameroun – Enseignement Supérieur: L’Université de Ngaoundéré crée une «Police COVID-19» pour veiller au respect des mesures barrières

 
Des agents de « Police COVID-19 » sur le campus Université de Ngaoundéré
Cette entité est composée d’une centaine d’étudiants du campus de Dang, qui s’assurent du port obligatoire du masque, du lavage systématique des mains, des règles de distanciation… dans l’enceinte de l’institution.

L’université de Ngaoundéré, dans la région de l’Adamaoua, a mis sur pied une initiative innovante pour œuvrer à la riposte de la pandémie du COVID-19. Ce en créant une «Police COVID-19», une entité composée d’une centaine d’étudiants, dont la mission est de sillonner les coins et recoins du campus de Dang, pour s’assurer du respect par leurs camarades, des mesures barrières édictées par le gouvernement, et implémentées par les écoles et les universités depuis la reprise des cours le 1er juin 2020.

En clair, ces soldats de la santé d’un autre genre, veillent au port obligatoire du masque par les cops, au lavage systématique des mains dès l’entrée du campus, au respect des règles de distanciation physique. Les prérogatives de la «Police COVID-19» s’élèvent même au-delà du seul contexte de la pandémie, et touchent également au contrôle de la bonne mise vestimentaire des étudiants.

Cette initiative émane d’une pléiade de recommandations faites par le Chef du Centre médico-social de l’université, le Dr Samuel Mbozo’o, au top-management de l’université, chapeauté par son recteur, le Pr Uphie Chinje Melo. C’était au sortir d’une formation le 31 mai 2020, de 130 étudiants pairs éducateurs, à la sensibilisation sur la pandémie, et les méthodes préventives prescrites par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

Cameroun – Lynchage médiatique et désinformation: Voici la communication de René Emmanuel Sadi, le ministre de la CommunicationCameroun – Lynchage médiatique et désinformation: Voici la communication de René Emmanuel Sadi, le ministre de la Communication

Dans cette sortie fleuve, le porte-parole du gouvernement s’inscrit en faux contre la désinformation, le lynchage médiatique et invite les journalistes à plus de professionnalisme. Mesdames, Messieurs,  La présente communication

%d blogueurs aiment cette page :