Publicités

Cameroun – Douala: L’Etat détruit des domiciles illégalement érigés sur le site de la Bourse de Sous-Traitance et de Partenariat

L’opération vise à lancer la construction de l’immeuble siège de cette institution.

C’est un mélange de cris, de pleurs et de lamentations poussés par les habitants du lieu dit Bonabo sur le prolongement Nord du boulevard de la République, dans l’arrondissement de Douala 2e. Le site, illégalement occupé depuis des années par des inconnus, a été détruit le 19 octobre 2020 par les autorités qui veulent y construire l’immeuble siège de la Bourse de sous-traitance et de partenariat (BSTP) du Cameroun.

Le déguerpissement a nécessité un fort déploiement des forces de l’ordre pour parer à toute éventualité. Le site est querellé depuis des années entre des particuliers et l’Etat. «Une situation qui freine le démarrage de la construction du siège de la BSTP dont les moyens sont déjà disponibles», a expliqué Joseph Tchana, secrétaire général du Ministère des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie Sociale et de l’Artisanat (MINPMEESA), en visite sur les le site le 16 octobre dernier accompagné du préfet du Wouri pour sommer les populations à le décamper.

Les autorités, précise le SG du MINPMEESA, avaient retenu le site pour utilité publique et indemnisé depuis longtemps les occupants en leur demandant de quitter le site. Sauf qu’entretemps, des particuliers ont profité de la corruption de certaines administrations pour s’y installer avec des titres fonciers établis. Ils ont donc été finalement déguerpis par force perdant ainsi des immeubles érigés à coups de millions de FCFA.

Créée en 2013 et domiciliée à Douala, la BSTP est le fruit d’un partenariat public-privé. Un centre technique de développement et de mise en relation dans la sous-traitance industrielle entre PME et grandes entreprises. Il a vocation à tirer l’économie à travers les PME. Mais il peine à se démarquer à cause du contexte socioéconomique difficile. Notamment le non-respect par des grandes entreprises du quota de 30% de sous-traitance de grands projets, à attribuer aux PME, tel que défini par une circulaire du Premier ministre. Une situation qui oblige l’Etat à perfuser financièrement la BSTP pour fonctionner.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :