Publicités

Cameroun – Décès du journaliste Salif Adari Nyama: Maurice Kamto exige une enquête transparente aux autorités

Le président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun a réagi à la disparition de ce confrère, par ailleurs son camarade de parti, mort dans des circonstances troubles au domicile du Sous-préfet de Deuk (Centre) en fin juin dernier.

Après l’alerte lancée par l’ONG Mandela Center International (MCI), suite à l’impasse qui demeure, un peu plus d’un mois après le décès du journaliste Salif Adari Nyama, survenu dans des circonstances non encore élucidées au domicile du Sous-préfet de Deuk, près de Bafia (Centre), le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) a réagi.

Le président de cette formation politique, Maurice Kamto, a commis un communiqué le mercredi 29 juillet 2020, dans lequel il regrette que les enquêtes de celui qui était par ailleurs militant de son parti, soient au point mort, et que les autorités ne donnent pas d’information à la famille.

«J’en appelle les autorités compétentes pour qu’elles agissent avec célérité et transparence dans l’enquête, afin que toute la lumière soit faite sur cet assassinat, que le(s) coupable(s) soi(en)t traduit(s) en justice et puni(s) conformément à la loi», préconise l’opposant arrivé deuxième à la présidentielle de 2018.

Dans son communiqué publié mercredi, MCI soupçonne les autorités de la ville de Bafia, chargées d’enquêter sur cette affaire, de tenter de l’étouffer car, plusieurs actes ont été posés dans l’optique de distraire l’enquête, et l’autopsie médico-légale commandée par le Procureur de la République n’a jamais été pratiquée, apprend-on.

 

Voici le communiqué de Maurice Kamto :

Communiqué du MRC(c) CIN
Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

Cameroun – Préfectorale: Paul Biya désavoue le Sous-préfet de la Lokoundje (Sud), Franck Derlin Oyono, accusé d’avoir tué sa copineCameroun – Préfectorale: Paul Biya désavoue le Sous-préfet de la Lokoundje (Sud), Franck Derlin Oyono, accusé d’avoir tué sa copine

Le jeune administrateur civil a été rappelé à d’autres fonctions, et Christian Séraphin Manga Ombolo lui a été préféré. Le Président de la République, Paul Biya, a procédé à des nominations à

%d blogueurs aiment cette page :