Cameroun : David Eboutou s’active pour la libération des gamins incarcérés à la prison de Kodengui

Ce lundi 22 avril, sur sa page facebook l’historien et consultant média David Eboutou informe l’opinion publique de la mise sur pied d’un collectif d’Avocats pour défendre les deux gamins de 14 et 15 ans incarcérés à la prison principale de Yaoundé.

« Infiniment merci à vous Maître MARTHE ZINTCHEM pour votre constitution ce jour pour assurer la défense des petits AYEME AYEMEYEME WILLIAM et KAMTCHUENG SIMO WILFRIED aux côtés de la dynamique équipe d’avocat du collectif de Dominique Fousse qui arrive bientôt sur Yaoundé pour ce cas », a écrit le panafricaniste.

L’un des avocats de la défense doit rencontrer le juge d’instruction qui s’occupe de cette affaire pour plaider en faveur du pardon. L’objectif est tout faire pour que ces enfants comparaissent libre pour pouvoir terminer leur année scolaire.

A travers cette autre action de justice, Davidd Eboutou se présente désormais comme un justicier de la justice, le défenseur des défavorisés de la justice. Cela se comprend dans la mesure où il a séjourné pendant près de trois ans en prison pour une affaire l’opposant avec Patrick Sapack contre Jean Pierre Amougou Belinga, PDG du groupe l’Anecdote.

Ci-dessous, l’intégralité de la communication de David Eboutou.

Infiniment merci à vous Maître MARTHE ZINTCHEM pour votre constitution ce jour pour assurer la défense des petits AYEME AYEMEYEME WILLIAM et KAMTCHUENG SIMO WILFRIED aux côtés de la dynamique équipe d’avocat du collectif de Dominique Fousse qui arrive bientôt sur Yaoundé pour ce cas.

Gratitude aussi à toi Jean Claude Fogno qui doit rencontrer le juge d’instruction en charge de ladite affaire ce jour afin de plaider le pardon.

Il s’agira de tout faire pour qu’au moins, ces enfants puissent comparaître libre même s’il faudrait verser une caution, pourvu qu’ils aillent terminer leur année scolaire.

Que Dieu vous bénisse.

David Eboutou

Étiquettes : , ,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :