Publicités

Cameroun – Crise socio-politique: Le Professeur Jacques Fame Ndongo répond au Professeur Achille Mbembe.

« J’ai de la peine à croire que le texte intitulé « Achille Mbembe appelle au rassemblement de la diaspora de tous les bords pour libérer le Cameroun » soit de ce penseur talentueux et rigoureux » s’étonne Jaques Fame Ndongo, secrétaire à la communication du Comité central du RDPC, le parti au pouvoir.

 

La réaction du fervent défenseur du régime de Paul Biya est contenue dans un texte de trois pages publié ce mardi 06 octobre 2020 et intitulé « Le peuple Camerounais n’est ni « Bête », ni « Lâche », ni « Tribalistes ». Il est mûr, lucide, courageux et génial ».

« J’ai lu avec un intérêt soutenu, la philippique signée d’Achille Mbeme » indique le Professeur Fame Ndongo, avant de dire ce qu’il pense du texte de son éminent confrère.

« Le point de vue de M. Mbembe est anachronique : Libère-t-on un peuple qui est libéré depuis le 1er janvier 1960 (indépendance du Cameroun d’expression française) et le 1er octobre 1961 (Indépendance du Cameroun d’expression anglaise et réunification avec le Cameroun d’expression française) ? Quant à la parole et au paysage politique, ils ont été libérés avec les lois du 19 décembre 1990 promulguées par le Président Paul Biya… » écrit le ministre Jacques Fame Ndongo.

Le membre du gouvernement pense que « la seule bataille qui vaille, à présent, est celle du développement économique, social et culturel, avec tous, par tous et pour tous ».

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :