Publicités

Cameroun – Crise anglophone: Selon RFI, l’Eglise Catholique s’active pour un dialogue entre le gouvernement camerounais et les séparatistes

Par ces tractations, l’église espère obtenir un accord de cessez-le-feu entre les deux parties.

Il y a de cela quelques semaines, plus précisément le 2 juillet 2020, le gouvernement camerounais a rencontré en secret le leader séparatiste Julius Sisuku Ayuk Tabe, en prison depuis près d’un an pour des faits de sécession, hostilité contre la patrie etc. Cette rencontre non officielle, marquait le premier contact apaisé entre les deux parties, engagées dans une guerre fratricide  dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest depuis bientôt 4 ans. D’après la radio française RFI, l’église catholique a joué un rôle important dans la tenue de cette rencontre.

«L’Eglise Catholique a de nouveau joué les facilitateurs lors de la récente prise de contact entre les séparatistes anglophones emprisonnés à Yaoundé, et des émissaires du gouvernement. C’est d’ailleurs au centre épiscopal de Mvolyé, dans la capitale camerounaise, que cette rencontre s’est tenue. Pour l’occasion, Julius Ayuk Tabe, le président autoproclamé de l’Ambazonie et quelques-uns de ses partisans avaient été spécialement extraits de leurs cellules pour entamer des discussions avec les autorités du gouvernement. Entre eux, un témoin privilégié: Monseigneur Andew Nkea Fuanya, archevêque de Bamenda», lit-on sur la plateforme numérique de RFI.

Le média français précise que la médiation de l’Eglise est grandement appréciée par plusieurs observateurs nationaux et internationaux, qui voient en cette dernière une manière d’accélérer le rapprochement des deux parties en conflit. Surtout que ces derniers temps,  une sorte de crise de confiance semble s’être installée entre les belligérants.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

Cameroun – Football: Stéphane Bahoken sous la menace d’une peine de prison pour conduite dangereuse et intimidation vis-à-vis d’un policier en civilCameroun – Football: Stéphane Bahoken sous la menace d’une peine de prison pour conduite dangereuse et intimidation vis-à-vis d’un policier en civil

L’attaquant d’Angers doit comparaître devant la justice française en décembre pour lesdits faits. Stéphane Bahoken dont le nom figure rarement dans la rubrique frasques et faits divers, vient de remédier radicalement à

%d blogueurs aiment cette page :