Publicités

Cameroun – Crise anglophone: Libérés après des mois de captivité chez les séparatistes, des ex-otages témoignent leur calvaire

Ces ex-otages ont été libérés le 13 octobre 2020, à la suite d’une opération coup de poing de l’armée dans un camp des miliciens.

L’armée camerounaise a réalisé un nouveau coup important dans la bataille contre les groupes armés pro séparatistes en activité au Nord-Ouest et au Sud-Ouest, les deux régions anglophones en crise.

Le 13 octobre 2020, des éléments du BIR, un corps d’élite de l’armée, ont mené un raid sur le camp dénommé «Gorillas Fighters», appartenant à des combattants pro sécessionnistes, situé dans le département du Lebialem, région du Sud-Ouest.

Ils ont pu neutraliser plusieurs miliciens, dont leur chef, du nom de «Général Ayekeh» alias «Man pass GUN». Un important matériel militaire a été récupéré et des otages libérés.

Ramenés à la base militaire de Mabanda, ces ex-otages, une vingtaine, ont raconté à la presse les sévices auxquels ils ont été soumis pendant des mois.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :