Publicités

Cameroun – Crise anglophone: L’armée affirme avoir «définitivement neutralisé» le chef de guerre «Général AYEKEH»

Le combattant sécessionniste dont la mort est annoncée pour la énième fois aurait été défait au cours d’une attaque lancée par le BIR dans son camp ce 13 Octobre.

L’armée camerounaise annonce ce 13 Octobre 2020 la mort du « General AYEKEH », un chef de guerre sécessionniste dont la disparition avait été déjà annoncée à plusieurs reprises. Dans un message publié sur leur compte Facebook baptisé « Honneur et Fidélité – Armée Camerounaise », les forces de défense font savoir que le chef du groupe armé appelé « Gorilla Fighters » a été « définitivement neutralisé ».

L’armée rapporte que c’est un raid du Centre Anti-Terroriste des BIRs sur son camp ce 13 Octobre qui a donné ce résultat. L’opération aurait permis de saisir l’arme d’AYEKEH de type Kalachnikov avec plusieurs boîtes chargeurs récupérés, « ainsi que son fusil à pompe qu’il affectionnait tant », lit-on dans le communiqué.  

Le bilan présenté fait état de combattants sécessionnistes désignés ici sous le qualificatif « terroristes » neutralisés et emportés par un cours d’eau proche du campement. Plusieurs blessés seraient en fuite.  L’armée annonce la libération de 10 otages dont « de jeunes filles utilisées comme des outils sexuels », la saisie d’effets militaires.

 

Voici  dans son intégralité le message de l’armée qui annonce la défaite de « Général AYEKEH »

MAUVAIS TEMPS POUR LES TERRORISTES VIOLEURS, ASSASSINS, EGORGEURS ET VOLEURS PSEUSO INDEPENDANTISTES EN PERTE DE VITESSE.

Ce 13 octobre 20120, après une planification minutieuse, Le Centre Anti-Terroriste des BIRs, composante de nos Forces de Défense et de sécurité, a mené un raid sur un camp terroriste des soi-disant « Gorillas Fighters ».

Ce camp retranché dans les forêts du Lebialem, dans la région du Sud-Ouest était un refuge des assassins-violeurs, voleurs-kidnappeurs et criminels shootés aux stupéfiants et ayant une croyance hallucinante aux gris-gris appelés « ODESHI » dans leur jargon.

Le Bilan provisoire de cette opération qui en cours fait état de ;

Le Pseudo Général « AYEKEH » alias « Man pass GUN, Chief of Forest » définitivement neutralisé.

Son armes de type Kalachnikov avec plusieurs boîtes chargeurs récupérés, ainsi que son fusil à pompe qu’il affectionnait tant;

Plusieurs terroristes neutralisés et emportés par un cours d’eau proche du campement ;

Plusieurs blessés en fuite ;

10 otages libérés dont de jeunes filles utilisées comme des outils sexuels ;

Plusieurs effets militaires tels que des rangers, des gilets pare-balles saisis.

Malheureusement, un soldat du BIR a été blessé par l’explosion d’une grenade lancée par les terroristes en fuite.

Ces malfrats seront poursuivis jusqu’à leurs derniers retranchements.

C’est le lieu d’exalter la collaboration de populations qui ont soufferts des affres de ces hors-la-loi déshumanisés

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :