Publicités

Cameroun – Coronavirus: Le GICAM révèle que 96% des entreprises sont affectées par les effets de la pandémie au 30 juin 2020

Le Groupement Inter-patronal du Cameroun vient de rendre publique sa note de conjoncture sur l’impact du COVID-19 sur les entreprises camerounaises.

Le tissu économique camerounais souffre atrocement des effets de la pandémie de Coronavirus, et la situation se délite chaque jour un peu plus. D’après une note de conjoncture produite par le Groupement Inter-patronal du Cameroun (GICAM), et présentée le jeudi 23 juillet 2020 par le président de l’institution, Célestin Tawamba, aux opérateurs économiques à son siège à Douala.

Il ressort de cette seconde évaluation, après celle réalisée au mois d’avril 2020, que la situation s’est davantage dégradée, en dépit de la riposte organisée par les différents acteurs. 

«De 92,5% en avril, la proportion des entreprises négativement affectées par la crise est passée à 96,6% à fin juin 2020. En outre, les effets négatifs de la crise se sont aggravés pour 61,5% des entreprises», révèle le GICAM.

Cette situation va entraîner d’après cette enquête qui couvre la période mai/juin 2020, une baisse du chiffre d’affaires des entreprises sur l’année, de l’ordre de 81.7%. «En valeur absolue, la perte de chiffre d’affaires annuel pourra atteindre 3 139 milliards de FCFA par rapport à 2019 pour les entreprises du secteur moderne et induire une baisse de leur capacité contributive aux recettes de l’Etat de l’ordre de 521 milliards de FCFA», apprend-on.

A cause de la pandémie, les emplois sont devenus instables, et très menacés. D’après le GICAM, 42.6% des entreprises ont mis leurs employés en chômage technique, tandis que 12.4% ont procédé simplement à des licenciements de leurs personnels. Les choses devraient encore se compliquer durant les mois à venir. «Globalement, 53 346 employés permanents étaient déjà au chômage technique à fin juin 2020 et 13 834 employés permanents étaient déjà licenciés», précise la note du GICAM.

Le patronat reste cependant sur sa soif, et indique que les mesures d’accompagnement prises par les pouvoirs publics pour soutenir les entreprises ne sont pas satisfaisantes. 69% des chefs d’entreprises estiment que ce soutien est insuffisant.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :