Publicités

cameroun: contrebande; Plus de 600 bouteilles de vins et spiritueux saisies dans la région du Sud

Il s’agit de 540 bouteilles de Martini, 25 bouteilles de Champagne, 67 bouteilles de Chivas et 10 cartons de vin rouge.

La douane camerounaise effectue une importante saisie de vins et spiritueux dans la région du Sud. L’opération s’est déroulée dans la nuit du 17 au 18 novembre 2020 selon la newsletter de la direction générale de la douane.

Cette cargaison, interceptée par les éléments de la brigade mobile des douanes d’Ebolowa, était constituée entre autres : de 540 bouteilles de Martini, 25 bouteilles de Champagne, 67 bouteilles de Chivas et 10 cartons de vin rouge.

Durant la même période, à Ambam, toujours dans la région du Sud, des cartons de vins et de whiskies ont également été saisis. Probablement, tous ces produits provenaient de la Guinée équatoriale, pays frontalier à plusieurs villes de la région du Sud du Cameroun.

L’opération Halcomi

Toutes ces saisies ont été effectuées à l’occasion des opérations de contrôle de routine, mais aussi dans le cadre de l’opération « Halte au commerce illicite » (Halcomi), lancée par l’administration douanière pour sécuriser l’espace commercial du pays.
Cette grosse prise intervient seulement deux semaines après la saisie, dans la ville de Ngaoundéré, le chef-lieu de la région de l’Adamaoua, une cargaison de 2000 téléphones portables de contrebande.

« C’est en effectuant un contrôle de circulation des marchandises au niveau de notre poste de contrôle à l’entrée de Ngaoundéré, que nous avons trouvé des téléphones portables non dédouanés », avait expliqué au trihebdomadaire l’Œil du Sahel, un responsable du secteur des douanes de Ngaoundéré.

Cette saisie intervenait ainsi au moment où la collecte des droits et taxes de douane sur les téléphones et tablettes faisait débat dans le pays. Notamment avec le projet de mise en place d’un nouveau mécanisme de collecte controversé, qui avait temporairement été suspendu sur instruction du chef de l’État.

En remplacement de cette réforme, qui devait permettre à la douane d’augmenter de 2500% en un an les recettes douanières, l’administration douanière camerounaise a renforcé son dispositif de contrôle des importations des terminaux mobiles dans le pays.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :