Publicités

Cameroun – Affaire Paul Chouta: Le Tribunal de Première Instance de Yaoundé exige des preuves convaincantes de la part de Calixte Beyala

La Cour a rejeté les éléments produits par le conseil de la plaignante, lors de l’audience du mercredi 29 juillet 2020, et en attend des plus probants pour la prochaine audience programmée le 12 août 2020.

S’achemine-t-on vers un non-lieu dans l’affaire qui oppose le journaliste Paul Chouta à l’écrivaine Calixte Beyala, au Tribunal de Première Instance (TPI) de Yaoundé ? C’est du moins ce qu’a laissé présager l’audience de ce mardi 29 juillet 2020, au cours de laquelle la partie accusatrice devait produire des éléments à charge pour justifier la culpabilité de notre confrère du Quatrième Pouvoir. Mais il n’en a été rien.

Selon Le Jour de ce jeudi 30 juillet 2020, «les preuves annoncées et apportées par l´accusation, ont été déclarées irrecevables par le juge, pour défaut d´authenticité». Par conséquent, la Cour a décidé de reporter le procès au 12 août 2020, à la demande du Ministère Public, pour permettre à la partie civile de produire des preuves convaincantes lors de la prochaine audience.

Il s’agit ainsi d’un onzième renvoi dans cette affaire, dont la première audience avait eu lieu le 11 juin 2019. Paul Chouta est placé sous mandat de dépôt à la Prison Centrale de Kondengui depuis le 10 juin 2019, et accusé de diffamation par Calixte Beyala.

 
Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :