Publicités

Cameroun – Accusations de corruption à l’ART: La ministre des Postes et Télécommunications sert un rappel à l’ordre à la nouvelle PCA, Justine Diffo

La ministre déplore notamment des soupçons de corruption qui entourent le dernier recrutement au sein de l’entreprise publique.

Les ennuis pour la nouvelle présidente du conseil d’administration de l’Agence de Régulations des Télécommunications (ART), moins de trois mois après sa prise de fonction. Pr Justine Diffo Tchuinkam a en effet pris les commandes du conseil d’administration du régulateur du secteur des télécommunications le 7 mai 2020, en remplacement de Hessena Mahamat, limogé suite à un conflit avec le directeur général, Philémon Zo’o Zame au sujet du recrutement du personnel.

Le 17 juillet dernier, la nouvelle responsable a fait l’objet d’un rappel à l’ordre servi par la ministre des Postes et Télécommunications, Minette Libom Li Likeng, à travers une lettre dont Cameroon-Info.Net a pu se procurer une copie.

Dans cette correspondance, la ministre déplore notamment le fait que le dernier recrutement au sein de cette entreprise ait eu lieu «sans test, ni respect du plan d’organisation des effectifs de l’établissement et des besoins réels en ressources humaines».

«Selon les informations à notre possession, provenant d’autres sources, ce recrutement est empreint de forts soupçons de corruption, avec des marchandages de postes», fustige Mme la ministre.

Elle rappelle à la PCA la nécessité du respect de la réglementation en matière de gestion des établissements publics et lui demande travailler dans le respect de ses compétences, sans s’immiscer dans la gestion au quotidien de l’ART.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :