Brésil : au moins neuf morts et 300 disparus après la rupture d’un barrage minier.

Une catastrophe humaine et écologique. Au moins neuf personnes sont mortes, et environ 300 sont portées disparues, vendredi 25 janvier, après la rupture d’un barrage minier dans l’Etat brésilien de Minas Gerais (sud-est du pays), selon un dernier bilan qui pourrait s’alourdir.

« Nous savons qu’à partir de maintenant les chances sont minimes et nous ne trouverons probablement que des corps », a indiqué un peu plus tôt à la presse le gouverneur de l’Etat, Romeu Zema.

D’après les pompiers, la rupture de l’ouvrage, qui appartient au géant industriel Vale, a provoqué une coulée de boue de déchets miniers qui a recouvert « toute la zone autour du barrage ». L’incident a eu lieu en début d’après-midi à Brumadinho, commune de 39 000 habitants située à 60 km au sud-ouest de Belo Horizonte, capitale du Minas Gerais.

Étiquettes : ,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :