Publicités

Benfica : Le phénomène Joao Félix fait la Une de la presse européenne

FOCUS – A 19 ans et après seulement un peu plus d’une trentaine de matches avec le Benfica, l’attaquant portugais affole comptes et conteurs, à l’image de son triplé ce jeudi soir face à l’Eintracht Francfort en quart de finale aller de la Ligue Europa (4-2). Focus sur le parcours du précoce prodige appelé à un brillant avenir dans les plus grands clubs.

codifra-codiflex-articulations-30-gelules.jpg

João Félix est la hype du moment du foot portugais. Ce gamin de 19 ans vient à peine de dépasser les 35 matches avec l’équipe première du Benfica qu’il explose déjà les compteurs, à l’image de son triplé (plus une passe décisive) lors de la victoire de son club sur l’Eintracht Francfort ce jeudi soir en quart de finale aller de la Ligue Europa (4-2).

Le 23 septembre, dès sa première titularisation, João Félix sévit. Il vole dans les plumes d’Aves dont la cage est gardée par Quentin Beunardeau. « Oh oui, je m’en souviens !, s’exclame le Français. Il marque une première fois mais le but n’est pas accordé pour un hors-jeu. Et puis, il y a cette action. Je sors, j’attends pour ne pas me jeter mais même comme ça il parvient à la piquer ! »L’ancien portier de Nancy ou Metz dépeint un joueur « imprévisible » : « Il peut dribbler, contrôler, frapper dans n’importe quelle position ». Le Manceau de 25 ans souligne « la grande classe du gamin » : « Il y a un énorme engouement autour de lui ici et je peux le comprendre. Il a beaucoup d’élégance, de talent. 

codifra-codiflex-articulations-30-gelules.jpg

Entre 2008 et 2015, João Félix était au…  FC Porto. Ses parents se tapaient les 250 bornes séparant leur ville de Viseu du Dragon pour mener le fiston aux matches et aux entraînements. Puis il intégra le centre de formation.

Celui qui avait résisté à l’appel des médias qui réclamaient André Silva avant l’Euro 2016, optant pour Éder a pourtant convoqué le prodige pour le début de la campagne de qualifs pour l’Euro 2020 en mars. Si le sélectionneur n’a pas profité des matches contre l’Ukraine et la Serbie pour lui offrir sa première cape, ce nouveau grand saut possédait bien un sous-texte : l’avenir lui appartient.

2

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :