Publicités

BASKET-BALL: Deux dossiers brûlants à gérer chez les Pacers

Avec un nouveau coach à trouver et un Victor Oladipo qui pourrait partir après la saison prochaine, le président d’Indiana a du pain sur la planche.

Après cinq éliminations de suite au premier tour, dont les quatre dernières avec Nate McMillan aux commandes, les Pacers ont décidé d’opérer un changement radical, en se séparant de leur coach.

Nate McMillan avait pourtant réalisé un travail solide (troisième plus gros total de victoires de l’histoire des Pacers, avec 183 succès) mais aussi joué de malchance avec les blessures dans les moments importants, en playoffs.

 

« Les deux dernières années, on a terminé la saison avec un goût amer dans la bouche »

« Nate a apporté beaucoup de dignité », a tenu à souligner Kevin Pritchard, le président des Pacers, au site officiel de la franchise. « Personne ne peut remettre en doute son travail. Je le considère comme un ami et j’espère le faire encore pendant longtemps. Il mérite beaucoup de crédit pour avoir installé une identité solide. Je crois fermement qu’il aura de nouvelles opportunités très rapidement, s’il le souhaite. »

Pourquoi, dès lors, l’avoir prolongé avant les playoffs, pour le licencier juste après l’élimination contre Miami ?

« Les deux dernières années, on a terminé la saison avec un goût amer dans la bouche. Pour moi, il fallait que des choses changent. J’en suis responsable. Je suis le président de la franchise et je veux tout simplement qu’on soit meilleur que quatre défaites rapides en playoffs. »

Les dirigeants vont donc devoir chercher un nouveau coach et Kevin Pritchard « n’écarte rien ». Il aimerait un coach avec « une approche un peu plus moderne » mais ce nouvel entraîneur pourrait être « quelqu’un d’expérimenté comme un petit nouveau ».

« Victor Oladipo a été assez constant dans ses propos : il veut gagner »

L’autre grand dossier des Pacers, dans un avenir très proche, c’est le contrat de Victor Oladipo. L’arrière peut signer une prolongation pendant l’intersaison, mais si ce n’est pas le cas, alors il deviendra libre à la fin de la saison prochaine. Certes, Indiana pourra lui proposer un contrat plus long et rémunérateur que la concurrence, mais le risque de le voir partir sera alors réel.

Où en sont les discussions ? Kevin Pritchard a évoqué d’un « bon dialogue » entre le joueur et la franchise.

« On a la sensation de ne pas être pressé, pour prendre une décision avec Victor. Il est encore avec nous pendant une année de plus. L’année prochaine, on pourra s’engager dans des négociations, durant lesquelles on aura des avantages. Mais ça restera sa décision. Il a été assez constant dans ses propos : il veut gagner. On peut mettre en place une équipe qui peut faire de belles choses en playoffs. Il a réalisé un énorme sacrifice pour revenir et jouer dans la bulle. Ça a été bénéfique pour lui d’être avec nous. »

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

L’état d’urgence sanitaire sera levé en France le 10 juillet, mais se poursuivra dans les départements de la Guyane et de Mayotte jusqu’au 30 octobre.L’état d’urgence sanitaire sera levé en France le 10 juillet, mais se poursuivra dans les départements de la Guyane et de Mayotte jusqu’au 30 octobre.

Le gouvernement veut prolonger l’état d’urgence sanitaire en Guyane et à Mayotte jusqu’au « 30 octobre inclus » en raison de la circulation active du coronavirus, selon un amendement gouvernemental, examiné mercredi

%d blogueurs aiment cette page :