Publicités

Astuces pour recueillir l’eau de pluie


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /homepages/32/d724696228/htdocs/clickandbuilds/ROSEMOONYNATUREETSANTE/wp-content/plugins/related-articles/related-articles.php on line 758

Avant de choisir un récipient, déterminez le volume d’eau que vous pouvez récolter à l’aide de votre toiture. Cette valeur se calcule à partir de la pluviométrie annuelle à multiplier par la surface de la toiture en m², puis par le coefficient de restitution. Le rendement du filtre doit être pris en compte pour les usages intérieurs. Si vous avez du mal avec les formules, connectez-vous sur Internet et utilisez les simulateurs gratuits.

La citerne souple

Les réservoirs en toile enduits de PVC et traités anti-UV s’avèrent efficaces pour récolter l’eau de pluie sous une terrasse. Leur contenance s’adapte à toutes les attentes, allant de 1 à 50 m3.

Les cuves extérieures

Vous avez l’embarras du choix entre les réservoirs en polyéthylène classiques ou plus design, comme l’amphore, la colonne et le pot de fleurs géant. Pour que l’eau de pluie parvienne dans la cuve, servez-vous d’un collecteur placé sur une descente de gouttière sur lequel vous insérerez un robinet ou un bec verseur rabattable. De cette manière, l’eau de pluie se frayera un chemin vers le réseau d’évacuation quand le réservoir sera plein. Installez une crapaudine au bout de la gouttière pour filtrer les saletés. Les cuves actuelles ont une contenance de 250 à 1 300 litres.

Le réservoir en terre

Cette troisième solution correspond davantage aux jardins de 200 m² et plus. Cette cuve généralement en béton ou en polyéthylène haute densité PHD se révèle plus facile à installer et aussi plus légère. Elle vaut nettement plus cher, mais permet d’acquérir un crédit d’impôt sur le coût de l’équipement en cas d’utilisation mixte.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :