Publicités

Assemblée nationale: Mgr Kleda plaide pour «l’intégration de l’étude des plantes médicinales dans nos universités»

Il a fait son plaidoyer le 25 juin 2020 au palais des Congrès de Yaoundé, qui abrite les travaux de la session législative du mois de juin.

La médecine traditionnelle était au centre des débats à l’Assemblée nationale, le jeudi 25 juin 2020. Les artisans de la pharmacopée traditionnelle, lors des travaux de la session de la 10ème législature, ont plaidé pour le soutien de leurs activités.

Monseigneur Kleda et Dr Peyou Mbezele, qui ont apporté leurs contributions dans la lutte contre la pandémie du Coronavirus, en proposant chacun un protocole de guérison, étaient les plus attendus au perchoir.

 «Le Cameroun a beaucoup à gagner en investissant dans la médecine traditionnelle. Grâce à une sérieuse codification, les médecines traditionnelles chinoises, indiennes ont conquis le monde», indique la biochimiste Marlyse Peyou Mbezele. 

Pour le prélat, «il y a nécessité de s’organiser pour intégrer l’étude des plantes médicinales dans nos universités en y dispensant des cours y afférents et en y créant systématiquement, avec le concours des jeunes étudiants, des espaces verts recélant des plantes médicinales», a plaidé Monseigneur Kleda.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :