Agression sexuel : Un boxeur agresse une journaliste en l’embrassant de force

Après sa victoire par K.-O. lors d’un combat à Los Angeles ce week-end, Kubrat Pulev a agressé sexuellement une journaliste en l’embrassant de force sur la bouche pendant qu’elle l’interviewait. L’attitude du boxeur bulgare de 37 ans a été vivement condamnée sur les réseaux sociaux.

kubrat-pulev-boxe-agression-45fdf9-0@1x.jpeg

Il y a des gestes déplacés que l’on aimerait ne plus voir. On se souvient de Maxime Hamou, qui avait enlacé et tenté d’embrasser à plusieurs reprises une intervieweuse d’Eurosport lors d’un direct dans les allées de Roland-Garros en 2017. L’épisode choquant avait provoqué la colère des téléspectateurs et le tennisman avait par la suite présenté ses « profondes excuses » à cette dernière pour son attitude désobligeante et inconvenante. On se rappelle aussi de ces journalistes brésiliennes et colombiennes agressées sexuellement par des supporters insistants lors de Coupe du monde l’été dernier en Russie.

Le week-end dernier, c’est le boxeur Kubrat Pulev qui a franchi la ligne rouge. Vainqueur par K.-O. d’un combat organisé samedi soir contre le Roumain Bogdan Dinu à Los Angeles, le Bulgare de 37 ans (27 victoires, 1 défaite) a dérapé en embrassant de force une journaliste, connue sous le pseudo de Jenny SuShe. Alors que la jeune femme était en train de l’interroger sur une hypothétique future confrontation à venir contre le Britannique Tyson Fury, le boxeur arborant une arcade en sang a subitement saisi la tête de son interlocutrice avant de l’embrasser sur la bouche.

Surprise par le geste du boxeur, la journaliste a réagi à l’agression avec un rire gênée avant de conclure rapidement sa vidéo en s’écriant « Jésus Christ ! ». Mise en ligne sur les réseaux sociaux, la séquence a été largement relayée et le comportement de Kubrat Pulev condamné par les internautes.

accFacebook0x0a826558.jpg

4

Étiquettes : , , , , , , , ,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :