À Talant, en Bourgogne: une crèche pour les mamies

À Talant,petite commune jouxtant Dijon  Des vieilles dames en déambulateur avancent au milieu des bambins ou s’assoient avec eux aux petites tables encombrées de puzzles et de jouets. Ce ne sont pas des grands-mères venant déposer leurs petits-enfants… mais des résidentes de la maison de retraite voisine, distante de quelques pas seulement, qui viennent rendre visite aux enfants.

«On est juste à côté, je viens à chaque fois que je peux en profiter. Je les regarde jouer et c’est beaucoup pour moi, explique Madeleine, 87 ans. Il faut que je me retienne pour ne pas pleurer. Vous savez, je n’ai jamais pu avoir d’enfant», confie-t-elle la larme à l’œil. «Ils sont beaux, ils sont adorables», s’enthousiasme Arlette, née en 1925. Tout cela sous l’œil attentif d’Audrey, 35 ans, animatrice de l’Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), qui accompagne ses pensionnaires. Les vieilles dames viennent une fois tous les quinze jours. L’autre quinzaine, ce sont les enfants qui se déplacent. C’est simple, les deux bâtiments sont à touche-touche. Un mélange de générations qui plaît aux parents. «C’est beaucoup de bonheur pour les personnes âgées. Et pour les enfants, qui n’ont pas tous la chance d’avoir leurs grands-parents, c’est un échange qui permet de sortir de la relation papa-maman», témoigne Aude, qui vient déposer sa petite Charlotte avant de partir travailler.

«De ma chambre, je vois les enfants par la fenêtre, quand ils sont sur la terrasse. Cela me rend heureuse. Le dimanche, je suis triste car la crèche est fermée»retraitée-vol-20-000-euros-fecamp-1024x709-854x591.jpg

Soudain, Arlette pousse la chansonnette. Les enfants la regardent et écoutent, tout en continuant à jouer. Impassibles, ils semblent habitués à cette présence improbable. «De ma chambre, je les vois par la fenêtre, quand ils sont sur la terrasse. Cela me rend heureuse. Le dimanche, je suis triste car la crèche est fermée», explique Françoise (67 ans), qui a travaillé toute sa vie dans l’aide sociale à l’enfance.

Quant à Yvonne, 90 ans, ancienne conseillère pédagogique, elle repère déjà ceux qui ont du potentiel. On ne se refait pas! «La jeunesse, c’est toujours resté dans ma tête. J’ai même formé des normaliens!», s’enorgueillit-elle. «Ça m’intéresse toujours de voir l’évolution du pays. Et puis, rendre service aux autres m’aide à supporter mon veuvage», confie-t-elle.

L’objectif est de casser l’isolementXVM71057e68-1e58-11e9-b21b-ce52439ce7b3 (1).jpg

Les «petites mamies» lisent parfois des histoires, partagent la galette des rois avec les enfants et participent à la fête de fin d’année. «Elles ont beaucoup aimé jouer avec les enfants à la pâte à modeler. Certaines n’en avaient jamais fait», s’amuse l’une des jeunes animatrices. L’objectif est de casser l’isolement, de les insérer dans la vie et les activités de la cité. La mairie a même mis à disposition une salle municipale, entre l’Ehpad et la crèche, qui permet d’organiser chaque année «le printemps des bébés lecteurs». Une manifestation autour de la lecture pour les enfants qui a permis d’accueillir 600 personnes de l’extérieur en 2018 et de créer du lien social, se félicite Gilbert Menut, maire de Talant.

«Les enfants font aussi des bulles de savon sur la terrasse. Ça remonte au Village Bleu juste au-dessus. Les personnes âgées adorent», poursuit une animatrice. Le Village Bleu, c’est la dernière des trois structures gérées par la Mutualité française sur ce même pâté de maison. Un petit immeuble blanc tout simple, situé cette fois non pas à côté mais juste au-dessus de la crèche. Ce n’est pas un Ehpad mais une résidence-services: elle accueille aussi des personnes âgées, mais autonomes, capables de faire leurs courses dans les magasins du bourg et de se débrouiller au quotidien. Au total, une vingtaine de logements occupés par des locataires de 65 à 98 ans, supervisés par une animatrice qui organise des sorties et surveille que tout se passe bien, mais sans personnel médical ni assistance continue comme à l’Ehpad.

Étiquettes : , , , ,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :